Nos tutelles

CNRS

Nos partenaires

Rechercher




Accueil > FR > Recrutements > Offres de thèses 2017

DNLSOB — Photoporation à haut débit de cellules biologiques

par Webmestre - publié le , mis à jour le

Direction de thèse : E. Courtade (PhLAM) — V. Thomy (IEMN)

Une thèse de doctorat est proposée dans le cadre du projet européen (ERC Consolidator Grant, 2015- 2020) « Nanobulles de vapeur induites par laser pour la livraison intracellulaire de nanomatériaux et le traitement des infections à biofilm (NANOBUBBLE) » dirigé par le professeur K. Braeckmans (Université de Lille / Université de Gand). Il existe un grand intérêt à délivrer des agents macromoléculaires dans des cellules vivantes à des fins thérapeutiques, telles que le siRNA pour ne pas exprimer certains gènes. Bien que des efforts considérables aient été déployés pour concevoir des nano-cargos non viraux pour délivrer des macromolécules dans des cellules, la translocation des molécules thérapeutiques des endosomes après endocytose dans le cytoplasme reste un défi important. La photoporation induite par laser est une autre méthode physique qui reçoit une attention croissante pour la délivrance de macromolécules dans les cellules.

Le groupe de K. Braeckmans a récemment montré la capacité de créer des nanobulles en irradiant des nanoparticules d’or au laser présentes dans un environnement liquide. Ces nanobulles ont une durée de vie très courte, inférieure à une milliseconde. Lorsque l’énergie thermique des nanoparticules est consommée, les nanoparticules collapsent violemment, causant des dommages locaux au tissu biologique environnant par des ondes de choc à haute pression (poration de la membrane cellulaire par exemple). Cette technique permet l’introduction de macromolécules (par exemple des médicaments) dans des cellules biologiques, d’une manière rapide, contrôlable et non toxique [1].

Dans ce contexte, cette thèse de doctorat porte sur la conception et la réalisation d’un dispositif microfluidique avec des nanostructures plasmoniques qui permettraient la photoporation par laser induite par un haut débit de cellules circulant à travers un microcanal. Pré-requis : Contexte en micro-nanotechnologie et physique expérimentale ; Intérêt pour la recherche multidisciplinaire.

[1] Xiong et al., ACS Nano, 2014, 8 (6), pp 6288-6296