Nos tutelles

CNRS

Nos partenaires

Rechercher




Accueil > FR > Recrutements > Offres de thèses 2017

Photonique — Fibres optiques dédiées à la détection de rayonnements ionisants : vers une dosimétrie aux extrêmes

par Webmestre - publié le

Direction de thèse : Bruno CAPOEN — Hicham El HAMZAOUI

Certains verres de silice préparés par voie sol-gel et dopés par des ions (Cu+ , Ce3+ , Tb3+ …) présentent des propriétés d’émission lumineuse intéressantes pour la dosimétrie de rayonnements ionisants (X, gamma, protons…). De plus, ces verres peuvent être étirés et intégrés au cœur de fibres microstructurées. De telles fibres radiosensibles sont susceptibles d’être mises en œuvre dans des mesures non destructives in situ et en ligne au sein d’équipements nucléaires en vue de leur démantèlement. Pour ce faire, l’optimisation du matériau et des fibres, en termes de sensibilité et de résistance à la dose, passe par diverses caractérisations sous rayonnement ionisant. On cherchera particulièrement à repousser les limites de la dosimétrie de ces rayonnements au-delà du MGy et en deçà du mGy, à discriminer les différents types de particules détectées, ainsi qu’à développer des techniques de mesures distribuées sur fibre afin de localiser l’origine de la radiation. Plusieurs dopants seront étudiés et une comparaison pourra être faite avec certaines fibres issues de la technologie MCVD (Modified Chemical Vapor Deposition). Le (la) doctorant(e) s’attachera à caractériser les propriétés spectroscopiques des matériaux et fibres issues de la centrale Fibertech (IRCICA). Ce travail fondamental, de même que les mesures dosimétriques sous RX, protons et gammas, sera mené en collaboration avec l’Institut de Chimie de Clermont- Ferrand, le laboratoire Hubert Curien de St Etienne et le Laboratoire de Physique de la Matière Condensée à Nice, au sein d’un consortium financé par l’Agence Nationale pour la gestion des Déchets RAdioactifs (ANDRA ; Projet « SURFIN »).