Nos tutelles

CNRS

Nos partenaires

Rechercher




Accueil > FR > Recrutements > Offres de thèses 2017

DNLSOB — Turbulence : analogie entre optique et hydrodynamique

par Webmestre - publié le

Directeur de thèse  : Stéphane Randoux — Pierre Suret

Ce sujet de thèse s’inscrit dans un contexte interdisciplinaire à l’interface entre l’optique non linéaire, l’hydrodynamique, la dynamique non linéaire et la physique statistique.

Le premier objectif de cette thèse est d’étudier la turbulence optique dans des dispositifs photoniques (fibres optiques). Notre équipe a développé les dernières années des dispositifs originaux de détection ultra rapide de la lumière, en particulier un « microscope temporel » (Randoux et al., PRL 2014, Walczak et al., PRL 2015, Suret et al. Nature Communications 2016). En s’appuyant sur ces dispositifs de pointe, l’étudiant en thèse développera des expériences permettant d’observer des phénomènes comparables à ceux observés dans certaines expériences d’hydrodynamique. Dans le cadre d’une collaboration internationale avec un spécialiste de l’océanographie (Miguel Onorato, univ. Turin, Italie) les données expérimentales ainsi obtenues seront comparées à des données obtenues dans des expériences hydrodynamiques menées en bassin unidirectionnel. Outre ces aspects expérimentaux fondamentaux, la thèse comportera un volet théorique et numérique dans le cadre d’une collaboration internationale avec un mathématicien spécialiste des gaz de solitons (Gennady El, Loughbourough, GB). Les retombées attendues de la thèse se trouvent à la fois dans la physique fondamentale (turbulence) et dans le développement technologique de la détection de signaux optiques ultra-rapides.