Nos tutelles

CNRS

Nos partenaires

Rechercher




Accueil > FR > Recrutements > Offres de thèses 2017

DNLSOB — Nouveaux outils de mesure de la dynamique moléculaire appliqués à l’étude de la régulation de la transcription en réponse au stress.

par Webmestre - publié le

Directeur de thèse : Laurent Héliot

Les cellules dans tout organisme sont régulièrement exposées à des stress environnementaux (variation de température, de pression, intoxication...) ou à des stress endogènes consécutifs (inflammation, fièvre, cancer…). Ces stress imposent une capacité d’adaptation rapide afin d’assurer la survie cellulaire. Cette adaptation se traduit notamment par la modification de l’expression de certains gènes cibles dans la cellule. Le mécanisme de réponse le mieux conservé entre les espèces, met en œuvre le facteur de transcription dit de réponse au choc thermique : HSF (Heat Shock Factor) qui induit la production de protéines HSP (Heat Shock Proteins), dont la majorité code pour des chaperons moléculaires. Outre les promoteurs des gènes hsp, HSF1 est fortement recruté lors de stress thermiques sur des sites de liaison dans des régions non codantes dont la région péricentromérique du chromosome 9 humain (9q12) (Jolly, Konecny et al. 2002). Le mécanisme de régulation de cette activation de transcription en réponse aux stress est fondamentalement important mais paradoxalement encore mal connu car son étude nécessite de réaliser des quantifications en cellule vivante individuelle. Nous proposons au cours ce projet de thèse d’une part mettre en place une méthodes de mesure de dynamiques moléculaires couplant le suivie de molécule unique (SPT-PALM) et les techniques de corrélation de fluorescence (FCS) et d’autre part de participer au développement des algorithmes permettant de générer des modèles sur la base d’approches biophysiques et des méthodes d’analyse permettant d’exploiter ses données, extraire et classifier les paramètres d’intérêts et les comparer aux données issus de la modélisation.