Nos tutelles

CNRS

Nos partenaires

Rechercher




Accueil > FR > Actualités

Un générateur de pulses robuste et flexible pour la signalisation cellulaire

par Marc LEFRANC - publié le , mis à jour le

Les cellules ont besoin en permanence d’échanger de l’information entre les réseaux d’interaction moléculaires implémentant les différentes fonctions biologiques. Un nombre croissant d’études montrent que cette communication se fait souvent par le biais de comportements oscillants, par exemple par une succession périodique de pics de concentration d’une certaine protéine, l’intervalle de temps entre pulses étant une information importante qui détermine la réponse cellulaire.

Les chercheurs de l’Institut de Physique théorique de la KU Leuven et du PhLAM ont étudié la dynamique d’un circuit génétique minimal, le HAL (heterodimer autorepression loop), dans lequel une protéine A réprime le gène qui la produit, tout en pouvant se fixer à une autre protéine B. Dans certaines conditions, ce circuit engendre une alternance de pulses de A et de B. Les chercheurs ont montré que tandis que la forme et la durée des pulses de A est remarquablement robuste, l’intervalle de temps qui les sépare peut être varié de manière très flexible. Ce circuit présente un grand intérêt dans le contexte de la signalisation cellulaire.

Référence : Bruno Lannoo, Enrico Carlon and Marc Lefranc, Heterodimer Autorepression Loop : A Robust and Flexible Pulse-Generating Genetic Module, Phys. Rev. Lett. 117, 018102 (2016)

Voir en ligne : Article sur le site de Physical Review Letters