Nos tutelles

CNRS

Nos partenaires

Rechercher




Accueil > FR > Actualités

Séminaire de Juan Ramon Aviles-Moreno

par Manuel GOUBET - publié le

Juan Ramon AVILES MORENO
Laboratoire PhLAM, UMR 8523 CNRS - Université Lille 1, Villeneuve d’Ascq, France

L’impact des aérosols sur le bilan radiatif de la terre n’est pas encore aujourd’hui bien connu et caractérisé . Les aérosols peuvent provenir d’une source primaire (poussière, sels marins, etc.) ou peuvent avoir leur origine directement dans l’atmosphère, comme les aérosols organiques secondaires (AOS). Par exemple, l’émission de composés organiques volatils biogéniques (COVBs) comme les monoterpènes (dérivés de l’isopropène, C5H8) et leurs produits d’oxydation et de décomposition dans l’atmosphère est une des sources principales d’émission de ces aérosols secondaires.
Il est important de caractériser ce type de systèmes d’un point de vue physico-chimique pour bien comprendre leur impact sur l’atmosphère. En effet, l’émission de composés organiques volatils (COVs) d’origine biogénique est plus élevée, de l’ordre de dix fois supérieure, que l’émission de COVs d’origine anthropogénique. Les travaux sur la caractérisation spectroscopique en phase gazeuse de COVBs sont très rares. Nos études récentes ont montré qu’il est possible de coupler spectroscopies microondes à haute résolution (laboratoire PhLAM à l’université Lille 1) et infrarouge lointain (ligne AILES du Synchrotron SOLEIL) avec des calculs de chimie quantique de haut niveau pour caractériser des monoterpènes . De plus, la plupart des terpènes sont chiraux, donc la connaissance de leurs configurations absolues et aussi d’un grand intérêt. Pour cette tache, plusieurs monoterpènes en phase liquide (et solide) ont été caractérisés par spectroscopies IR-IR lointain-Raman et particulièrement VCD (sensible a la chiralité) à l’Université de Jaén (Espagne).
Je présenterai également quelques résultats obtenus concernant l’étude de la chiralité supramoléculaire, de la reconnaissance moléculaire par chiralité et de la résolution spontanée de la chiralité.
Finalement, je ferai le lien entre mes compétences acquises au cours de mon parcours scientifique et les thématiques développées par l’équipe ANATRAC dans le cadre de ma candidature au poste de Maître de conférences.