Nos tutelles

CNRS

Nos partenaires

Rechercher




Accueil > FR > Actualités

Soutenance de thèse de Julia Diaz Luque

par Webmestre - publié le

Dynamique dans un réseau optique conservatif

Mercredi 23 juillet 2014 — 14 Heures — Salle de Conférences du CERLA

Résumé

Les réseaux optiques sont des structures créées par l’interférence de faisceaux lasers, qui permettent de piéger
et d’ordonner les atomes froids. Ils sont devenus un système modèle pour divers domaines de la physique, car il est
possible d’imiter d’autres systèmes en changeant la géométrie et les paramètres du réseau. Ces caractéristiques sont
faciles à modifier expérimentalement, de sorte qu’il est possible d’obtenir des réseaux optiques conservatifs.

Dans cette thèse, nous étudions la dynamique d’un atome piégé dans un réseau optique conservatif à 2D.
Cette dynamique dépend des paramètres du réseau, et elle est souvent complexe. Cette thèse se situe donc à l’interface
entre le domaine des atomes froids et celui de la dynamique non linéaire.

L’étude de la dynamique dans le réseau optique nécessite d’abord un traitement dans la limite classique. Nous
examinons premièrement les solutions des équations du mouvement obtenues par intégration numérique, pour les
différentes configurations du système. Elles montrent une grande variété de régimes dynamiques possibles. Parmi ces
régimes, on observe des phénomènes de synchronisation menant à un mouvement périodique accroché en fréquence.
La synchronisation semble inhiber le chaos dans le système.

Les principales solutions obtenues numériquement sont aussi étudiées analytiquement. Cette approche
permet d’obtenir une description du mouvement pour les différents régimes dynamiques observés. Tous ces régimes
sont faciles à reproduire expérimentalement et l’influence de la synchronisation sur l’apparition du chaos mérite d’être
étudiée. D’autre part, cette analyse classique du système ouvre la voie à l’étude de sa limite quantique.